9/15/2008

Quartier lointain

Publié par E. |


Adulé par l'hexagone, Jirô Taniguchi est de ces rares auteurs à qui l'on doit l'expansion du Manga en France (premier consommateur de mangas dans le monde derrière le Japon, faut-il le rappeler). Véritable pionnier, et pourtant boudé par ses compatriotes, c'est avec Quartier lointain qu'il marqua définitivement les esprits... et le jury d'Angoulême (prix du meilleur scénario). Quelles sont donc les raisons de ce succès? Quelle est l'histoire de cet homme? Eléments de réponses en images:


Jirô Taniguchi est donc un ours qui ne sort jamais de sa tanière. Et ses oeuvres le laissent deviner. Il y développe un climat intimiste et des aventures réalistes (presque réelles tant elles sont fortes) où l'introspection est maître. On ressent comme un besoin d'instaurer une relation de confiance avec le lecteur. C'est aussi en cela que l'on reconnait un Taniguchi.


Quartier lointain obéit à ces codes. Une profondeur qui n'allourdit jamais le scénario, un sens du vrai appuyé par des dessins à la finesse légendaire (proche du style occidental, d'ailleurs). Tous les ingrédients Taniguchi sont là, et la magie opère. Hypnotisé, l'identification est totale. Nous sommes "lui". Nous vivons l'aventure.

Un scénario remarquable et des dessins toujours aussi accomplis, Taniguchi est au sommet de son art avec cette oeuvre majeure de son histoire, si ce n'est de l'Histoire du neuvième art.
E.

1 commentaires:

c. a dit…

Découvert il y a peu grâce un congénère de la Haute, j'avoue que c'est de l'Oeuvre bien réussie. Une référence, sans doute.

Subscribe