12/02/2008

This is England

Publié par E. |

This is England est un film récompensé par différents festivals (prix du jury du festival de Paris, prix du jury du festival de Rome...). Reconnu, c'est aussi un film de qualité (l'un ne veut pas dire l'autre! Voyez plutôt Entre les murs).

Les sujets abordés peuvent avoir l'air de banalités. L'effet de groupe, l' (pré)adolescence, l'amitié et le racisme (ou nazisme). L'histoire suit un (très) jeune homme qui intègre un groupe de personnes de dix ans ses aînés. Son arrivée au sein du groupe - qui tient du hasard - sera suivie de tout un processus d'intégration. L'appartenance au groupe se caractérise d'abord par la tenue d'apparat: Docs Marteens (c'était l'époque, que voulez-vous! Il y a bien eu une période où ces jeunes portaient de ridicules chaussures d'astronautes sous prétexte d'être des skateurs hors pair), chemise écossaise, bretelles, pantalon court et crâne rasé...




Rien de bien méchant... au départ. Jusqu'à ce qu'un ancien camarade refasse surface dans le groupe et s'affiche en leader, scindant l'union en désunions. Notre petit jeune suivra la figure qui s'imposera à lui en fonction de son expérience personnelle dont nous aurons quelques bribes...


Certaines choses (en actes, pensées ou paroles) basculeront vers des horizons inacceptables. Mais le spectateur aura tous les éléments pour apprécier le pourquoi du comment. Pour expliquer l'inexplicable. Ce film a la force d'un documentaire en nous montrant tout le mal qui peut sortir de certains d'entre nous mais en usant toujours de contre-poids. L'humanité n'est pas perdue. Il y a du bon en chacun de nous, même les plus mauvais (mais, faut-il le souligner, il existe des mauvais!!).


L'histoire est particulièrement marquante. L'acteur principal joue à la perfection (le jeune) et nous sert une fantastique impression de "vrai". Émotionnellement dérangeante et très "en tension", la mise en scène est des plus réussie. Ce qu'on peut appeler un coup de coeur.


This is England est un très beau film, qui touche inévitablement le spectateur.


7 commentaires:

Comarin a dit…

Je ne l'ai pas vu mais la bande annonce m'avait fait pensé à un autre film: "Sweet Siwteen" un Ken Loach merveilleux mais extrement dur. Je vous le conseille d'ailleurs à l'occasion.

Comarin a dit…

"Sweet Sixteen"*

C. a dit…

Ouaip bah ça m'plait bien ! Astronaute? Toi même ! J'en porte tjs et fier d'en avoir !! Traitre.

En ce qui concerne Sweet Sixteen, je pense que c'est ds un tout autre registre mais dans une ambiance anglaise de pauvrette similaire (un des meilleurs de Ken L. oui !).

tof26100 a dit…

je te mets un +5
bonne journée

E. a dit…

Ouais, ben je visais surtout les vieilles D3 !!! J'adooooooooooore
Et moi, aussi, j'ai mon stock de neuf...

Bénédicte a dit…

Ca a l'air bien, mais dur, non ? Trop dur, non ?

E. a dit…

Non pas trop dur, vraiment bien équilibré et pertinent (pas de cliché, entre autre chose). A voir de toute urgence!

Subscribe